La Mairie-Ecole d'Yèvres

LA MAIRIE-ECOLE 

mairie ecole

 

La photo représente l’entrée est du bourg vers 1908. La mairie-école n’existait pas. On reconnaît l’actuelle école maternelle qui était alors l’école des garçons.
La construction du groupe scolaire mairie-école débuta en 1914 et s’arrêta brutalement le 2 août 1914. On avait fait les fondations et une amorce des murs.
En 1919, il fut décidé de reprendre les travaux mais il fallut refaire les adjudications car, après la guerre, les prix avaient terriblement augmenté.
La mairie-école et l’arsenal furent finalement inaugurés en 1927.
« Le journal de Brou, Echo de la Beauce et du Perche »  dans son édition du mercredi 3 août  relata l’évènement par le détail.

 

31 JUILLET 1927
TRIPLE INAUGURATION A YEVRES :
LA NOUVELLE ECOLE DE GARCONS, LA NOUVELLE MAIRIE, L’ARSENAL

Le bourg est décoré de sapins, de guirlandes et de fleurs. Aux entrées des routes de Dangeau et de Brou, des arcs de triomphe portant « Soyez les bienvenus, Honneur à nos invités » sont dressés.

A 11 heures, route de Brou, les invités sont accueillis par la municipalité avec à sa tête M. Billard, maire d’Yèvres, et les sapeurs-pompiers. Le Préfet, le Député (M. Peigné), le Conseiller Général (M. Valadier, maire de Brou), l’Inspecteur d’Académie sont accompagnés de l'Harmonie de Brou dirigée par M. Ringuenoir.

Dans la cour de la nouvelle école, les jeunes Maxime Matras et Denise Brissard offrent une gerbe accompagnée d’un gentil compliment à M. le Préfet. Les personnalités officielles et une foule nombreuse visitent les nouveaux locaux sous la conduite de M. Lecomte, instituteur-secrétaire de mairie.

Au cours du vin d’honneur servi dans la salle de la mairie, M. Billard s’adresse à M. le Préfet : (extraits du discours) …Votre venue nous est la meilleure récompense des efforts qu’il nous a fallu fournir pendant des années pour arriver au but. Enfin, l’œuvre est achevée. Nous allons avoir une mairie, un arsenal et des écoles dignes d’une commune de1500 habitants.

M. le Préfet adresse ses remerciements et ses félicitations à la municipalité et se retire.

La nouvelle école de garçons est transformée en salle de banquet où se retrouvent 175 convives dont le député, des conseillers généraux, … des maires des communes voisines : MM. Gaudichau de Bullou, Gâtineau de Mézières, Morin de Mottereau, Hervé de Saint-Avit, Foussard de Vieuvicq, Girard d’Unverre.

A nouveau M. Billard remercie toutes les personnalités présentes et  ceux qui ont œuvré pour la réussite des travaux, puis prononce un discours : …Tout d’abord nous avons doté nos pompiers d’un arsenal. Nous l’avons fait assez spacieux pour remiser le matériel d’incendie. L’ancien local était manifestement insuffisant. ... notre vieille mairie devenait si délabrée, si vétuste, qu’il a fallu songer à abriter ailleurs les membres du Conseil municipal. Pauvre vieille mairie ! Tu fus autrefois la grange du presbytère ; puis tu devins la maison commune. Que seras-tu demain ? Ainsi disparaissent les vieux pour faire place aux jeunes. Désormais c’est notre nouvelle mairie qui sera le centre de la vie civile de ce pays..... Maison de tous, maison commune, nous avons voulu la faire aussi belle que nos moyens nous le permettaient…

…Il était non moins indispensable d’édifier une nouvelle école. Nos filles étaient placées dans de mauvaises conditions d’hygiène…. Donc à la rentrée prochaine d’octobre l’école actuelle des garçons deviendra école de filles tandis que le local où nous sommes réunis sera école de garçons…Mais que de difficultés avant d’atteindre le but ! Et du papier, encore du papier, toujours du papier ! C’est inimaginable ! Ai-je besoin de vous dire que nous n’avons point évité les critiques car elles sont la petite monnaie courante de partout et de toujours… Placer nos enfants dans un milieu plus sain, plus gai ; rendre l’école plus joyeuse, plus attrayante et par suite le travail plus profitable : tel a été notre but.

M. Cachard, inspecteur primaire, remercie la municipalité et confie qu’en tant que vieil inspecteur primaire, c’est la première fois de sa carrière qu’il assiste à une inauguration d’école. 

Le banquet terminé, le cortège se forme pour se rendre au Monument aux Morts pour le dépôt des gerbes tandis que l’Harmonie exécute la Marseillaise. Puis c’est le retour dans la cour de l’ancienne école des garçons où doit avoir lieu la distribution des prix. Encore quelques discours, puis ce sont des chœurs et des chansons interprétés par les enfants.

Résultats du certificat d’études : Eugène Cantin, Denise Forge, Luce Ferré, Marie Hallouin, Camille Perrineau.

Prix spécial pour avoir fréquenté l’école deux ans après le certificat d’études : Gaston Forge et Denis Marchand.

Puis ont lieu des courses cyclistes (20 km) et à pied (6 km).

Un concert est donné par l’Harmonie et la fête foraine bat son plein jusqu’au petit jour.